Le 21 septembre 2017 : 2 membres sur l'annuaire et 11 visiteurs connectés





           
 
Accueil L'avocat Trouver un avocat ? Nos offres Qui sommes nous Accés abonnés Contact

Comment bien choisir son avocat
(par cyber-avocat.com)


Le moins cher n'est pas toujours le meilleur. Il est conseillé de trouver un avocat qui connaisse très bien le type de droit qui vous interesse (par exemple, pour un divorce, le droit de la famille), qui est disponible et avec lequel vous vous sentez en confiance.

S'il est bien évident que la question des honoraires est importante elle ne peut pas être le seul critère de choix car rappelez-vous, comme le disait déjà DEMOSTHENE que "la question n'est pas de savoir combien vous coûte votre défense mais combien il vous en coûtera de ne pas vous être défendu".

1. LA COMPETENCE

L'important est de trouver un avocat qui, a l'habitude de traiter des affaires du même type que la vôtre. Un avocat ne peut pas tout savoir sur le droit, c'est trop vaste. Certains connaitront mieux la fiscalité, le droit des sociétés, le droit du travail, le droit pénal, le droit de la famille…

Si vous avez déjà eu affaire le passé à un avocat ou si un ami vous en conseille un, demandez lui d'abord s'il est compétent dans la matière qui vous interesse. En effet tel avocat qui a pu aider votre ami dans ses difficultés fiscales n'est pas nécessairement le mieux placé pour vous assister dans votre divorce (et réciproquement).

Pour le savoir, vous pouvez soit demander à des amis, à des collègues ou à des connaissances, qui souvent pourront vous en recommander un, soit vous tourner vers les médias (télévision, radio, Internet, presse, livres).

Depuis un arrêté du 8 juin 1993, il existe des avocats spécialistes. La liste des spécialités est limitée à quinze au sein desquelles existent des sortes de sous spécialités (appelée champ de compétence).

Les avocats traitent souvent de plusieurs types d'affaires. Ainsi Me Brigitte BOGUCKI traite des affaires de divorce (elle est titulaire du champ de compétence en droit de la famille), de droit de la copropriété et des contrats de locations d'habitation et commerciaux (elle est titulaire de la spécialisation en droit immobilier).

2. LA DISPONIBILITE

Vous devez pouvoir dans des délais raisonnables joindre votre avocat au téléphone, obtenir un rendez-vous, avoir systématiquement réponse à vos lettres.

Attention toutefois à ne pas le noyer sous des tonnes de courriers, d'appels téléphoniques, d'e-mails, de visites impromptues… qui sont plus le fruit de vos angoisses que de la nécessité. Votre avocat n'est pas à même de répondre à ce type d'attitude. N'oubliez pas qu'il a d'autres dossiers à traiter et qu'il n'est pas à votre service exclusif, il risquerait, pour se protéger de vos intrusions, de devenir injoignable pour vous. En outre, et c'est plus grave, il risquerait de se perdre dans la masse de vos écrits, ce qui ne pourrait que desservir votre dossier.

3. OU LE CHOISIR ?

Sur l'annuaire spécialisé Choisir son avocat !


L'annuaire Choisir son avocat vous permet de rechercher précisément et efficacement un avocat grâce à 8 modes de recherche et vous propose, un détail complet de chaque avocat inscrit vous permettant d'avoir une information, à jour et complète, sur ses formations, ses spécialités et champs de compétences,... pour faciliter votre choix (voir un exemple de fiche)

Peu importe où se trouve le cabinet de votre avocat, il peut plaider partout en France et dans les DOM-TOM.

Vous êtes donc libre du choix de votre avocat et vous n'êtes pas obligé d'en prendre un dans la région où se plaide votre divorce.

Si vous habitez loin de la région de votre procédure, choisissez de préférence un avocat avec lequel vous pourrez communiquer facilement. Il vaut mieux avoir un avocat près de chez vous, que vous pourrez rencontrer facilement, plutôt qu'un avocat près du tribunal, que vous aurez du mal à joindre.

Si l'avocat que vous avez choisi n'appartient pas au barreau du tribunal où se plaide le divorce, il choisira un avocat du barreau où se plaide votre affaire (cela s'appelle un " postulant "), qui sera l'interlocuteur direct du tribunal. C'est donc ce dernier qui recevra les courriers du tribunal et les enverra à votre avocat, mais c'est votre avocat qui se chargera de traiter le dossier entièrement et de le plaider.

4. PEUT-ON CHANGER D'AVOCAT ?

Cela ne pose absolument aucun problème. Si votre avocat ne vous convient plus, si vous avez des difficultés de communication ou si vous n'avez plus confiance en lui, vous pouvez aller consulter un autre avocat et lui demander de prendre votre dossier, même si la procédure est entamée.

Votre ancien avocat devra alors vous faire un décompte des honoraires que vous lui devez au prorata du travail réellement effectué (même si vous étiez convenus d'un forfait pour votre divorce, il ne peut en aucun cas vous demander de payer tout le forfait si le dossier n'est pas terminé). Si vous contestez ces honoraires, saisissez le bâtonnier de l'ordre des avocats d'une contestation. Si vous n'avez pas payé, votre nouvel avocat ne pourra pas prendre votre dossier, à moins que vous n'ayez consigné la somme entre les mains du bâtonnier.

Une fois que vous avez choisi votre nouvel avocat, prévenez votre ancien avocat par courrier et donnez-lui les coordonnées de son successeur.





Haut de page


Copyright Choisir son avocat - AS EXPERT
2007-2008 - Tous droits réservés
Graphisme : © 2007 Vincent Delort www.erreur404.fr
Dernière mise à jour : 21/09/2017